Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

Voyage au pays du Malbec

28 février 2011, par ceux qui parlent vin...

Article par Marc Vanhellemont

C’est dans le Lot, à Cahors, que le Côt s’exprime avec force et grâce. Parmi les quelques excellents vignerons du coin, Pascal Verhaege du Château du Cèdre apparaît comme le parangon de l’appellation. Mieux que ses pairs, il tire des calcaires aquitains élégance et caractère mutin, richesse et structure raffinée. Surtout depuis le passage de son vignoble en mode biologique…

Pascal Verhaeghe Le Cedre

Château du Cèdre 2007 Cahors

Robe : rubis sombre à l’orbe rose carminé. Nez : sans fioriture ni chichi, il s’aventure dans les compositions fruitées, marmelade de cerise teintée de cannelle, gelée de groseille colorée de myrtille et de mûre. Bouche : les tanins aux grains très fins glissent comme soie. Ils accrochent à peine les papilles, les rendent attentives. Aujourd’hui, ce vin coule comme un jus encore discret, évoquant avec réserve les parfums du nez, parlant déjà des rondeurs contenues à venir.
Vinification : assemblage de 90% de Malbec et 10% de Tannat et Merlot, égrappés et foulés avant de fermenter pendant durant une trentaine de jours et de faire leur (fermentation) malo(lactique) en barriques. L’élevage prend 20 mois en barriques dont 1/3 neuves.

Accords : Voilà un vin au caractère bien trempé, mais bien moins austère qu’on pourrait se l’imaginer. Pour aujourd’hui l’assouplir, l’hémoglobine teintée d’un peu de lipides semble le mieux convenir. Le canard ou l’oie sont des mets de choix, au sang, au vin, à l’orange, aux champignons, rôtis ou en cocotte. Ils patinent les dernières velléités tanniques et subliment le fruit. Plus éloignées, les saucisses légèrement piquantes en sauce tomate et haricots donnent un répondant particulièrement savoureux au Malbec.

Jean-Marc Verhaeghe Le Cedre Cahors

Un peu de blanc pour se rafraîchir : Cèdre Blanc 2008 Vin du Pays du Lot

Robe : jaune pâle à petits vert blanc. Nez : abricot et pêche blanche, avec le grillé d’un toast sur lequel se nappe une crème de pistache et se plante une corolle de violette. Bouche : grasse et fraiche, tendue de minéral, croquante de fruits blancs, à l’élégance florale. Un vin désaltérant et joliment aromatique, fait de l’unique Viognier et fermenté en fûts de 500 litres dont la moitié neuve. Élevé 9 mois sur lies.

Accords : Excellent pour l’apéro, les poissons de rivière et les viandes blanches agrémentés, les fromages à pâte cuite aussi.

Château du Cèdre, des origines flamandes

Léon Verhaeghe, originaire de Morsleede, quitte sa terre natale au début du e">20e siècle et s’installe dans le Lot. En 1958, son fils, Charles et sa femme Marie-Thérèse établissent une exploitation en polyculture et créent le vignoble du Cèdre en plantant un hectare de vigne par an sur trois parcelles. Aujourd’hui, Pascal, aidé de son frère Jean-Marc, dirige le domaine qui occupe 27 hectares.

Olivier & Pascal Chateau du Cedre Cahors
« Nous voilà en conduite bio, mais je tiens à souligner que notre réflexion s’était enclenchée dès le début des années 90. En 1992, nous avons arrêté le désherbage chimique. Dix ans plus tard, les produits phytosanitaires chimiques ont été abandonnés en totalité, avec un réel gain qualitatif à la clé. C’est ce constat d’une qualité accrue des raisins qui nous a encouragé à enfin demander la certification bio en 2009. » (Pascal Verhaeghe)



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Champagne J.Vignier


Champagne Paul Lebrun


Pierre Cros


Santa Duc


Parler vin avec les mains


Château du Cèdre


Le Clos l’Abbé





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS