Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

Vinum : « #Champagne J.Vignier est notre découverte de l’année. »

Rencontre avec Nathalie Vignier

12 décembre 2016, par Sebastian Nickel

Derrière les cuvées de Terroir de première qualité, se trouve une femme entreprenante avec des visions, ainsi qu’une véritable amitié franco-allemande.

Champagne J.Vignier in Vinum

"J’avais tout juste deux ans, quand mon père a fait agrandir sa cave. Un des mes premiers mots était « grue ». Aujourd’hui, il y a à nouveau une grue devant la maison, nous construisons une nouvelle cave et mon fils a deux ans. Construire est une tradition familiale chez nous et les grues font partie de ma vie. Mon premier travail était chez les grues Demag à Londres. Je suis rentrée à Cramant quand l’entreprise a changé de propriétaire et mes parents avaient besoin de moi. C’était en 1994.

J’étais partie parce que je ne voulais pas suivre le chemin de mes parents. Mais apparemment il est difficile d’échapper à son destin. Je me suis vite rendu compte, que le travail était beaucoup plus excitant que j’avais imaginé. Nous sommes une famille de vignerons à Cramant depuis six générations. Chaque génération a contribué à l’agrandissement du domaine et aujourd’hui nous cultivons 16,5 hectares de vignes. Chez nous, beaucoup de travaux sont encore effectués à la main. Jusqu’en 2008, nos 140 000 bouteilles étaient encore remuées à la main. C’est seulement au départ à la retraite de notre remuer que nous avons changé.

Nous produisons deux gammes/marques différentes. Les Champagnes Paul Lebrun (le nom de mon grand-père) sont des champagnes traditionnels, destinés à notre clientèle traditionnelle et fidèle. Ici aussi, la qualité est au centre de nos préoccupations. Puis, nous avons crée la marque J.Vignier, réservée à nos champagnes parcellaires. Parmi eux se trouve aussi un vin issu de nos parcelles dans le Sézannais, vignoble champenois peu connu. La vigne est issue d’une sélection massale de nos vignes à Cramant.

À l’époque, mon grand-père s’est lié d’amitié avec un prisonnier allemand, qui travaillait ici. Après la guerre, celui-ci est rentré en Allemagne, mais il revenait régulièrement nous voir. Aujourd’hui, son petit-neveu, Sebastian Nickel, est co-initiateur du projet J.Vignier et travaille avec nous."



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Pierre Cros


Champagne J.Vignier


Parler vin avec les mains


Santa Duc


Château du Cèdre


Le Clos l’Abbé


Champagne Paul Lebrun





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS