Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

Qu’est ce qu’un « #Vin de France » ?

3 mars 2016, par Sebastian Nickel

La dénomination « Vin de France » (VDF) a été créée en 2009 dans le cadre de l’organisation commune du marché du vin en Europe, remplaçant la mention « Vin de Table ». Les VDF sont également désignés en tant que « vin sans indication géographique » (VSIG). Tout vin produit en France qui n’est pas accueilli par une appellation d’origine protégée (AOP, les anciens AOC) ou par une indication géographique protégée (IGP, les anciens Vin de Pays) est donc par définition un VDF.

C’est une catégorie de vin ingrate, parce que l’on y trouve justement de tout. Des plus abominables jus de fruits fermentés dont nous tairons les noms (de marque) ici, aux pépites de la viticulture ancestrale… Tout y est. Synonyme de « gros rouges qui tâchent » avec les rendements démesurés d’une viticulture industrialisée depuis des décennies, on oublie parfois qu’il y ai d’autres raisons pour qu’un vin (un vrai !) puisse se trouver dans cette catégorie.

La raison la plus fréquente est l’encépagement de la cuvée. Toute AOP et toute IGP possède son propre catalogue de cépages autorisés. Seule la culture de ces cépages dans l’aire géographique délimitée donne droit à l’AOC ou l’IGP. Si on cultive d’autres cépages, on se retrouve automatiquement estampillé « Vin de France ». C’est par exemple le cas pour les « Mal Aimés » de Pierre Cros, une cuvée élaborée à partir de vieux cépages du Languedoc (Picpoul noir, Alicante, Aramon et Carignan), ou de son rosé « Partouse », un joyeux pêle-mêle d’Aramon, Picquepoul, Morrastel et Rivairenc. Ce même vigneron a d’ailleurs planté du Nebbiolo et du Touriga nacional sur ses terres situées dans l’appellation Minervois en 2001, également labellisés VDF.

Une deuxième raison peut être le lieu dans lequel la vigne a été plantée. Si la parcelle ne se trouve pas sur un terroir classé AOP ou IGP, les VDF l’accueillent. Et puis, produire du VDF peut aussi être un choix de vigneronne ou de vigneron. Les AOP et IGP proposent des avantages, comme par exemple la notoriété et la visibilité sur un marché mondial. Mais ces avantages vont de paire avec des contraintes de production. Faire du VDF peut donc aussi être synonyme d’une production viticole qualitative en toute liberté !

CONSEIL 1 : si vous avez le palais curieux, portez une attention particulière aux VDF lors de votre prochaine visite chez votre caviste de confiance. De jolies surprises vous attendent.
CONSEIL 2 : si vous avez le palais délicat, évitez les VDF en bas du rayon lors de votre prochaine visite dans votre supermarché le plus proche. Pas de bonnes surprises en vue…


2 Messages

  • Qu’est ce qu’un « #Vin de France » ? 8 mars 2016 10:13, par Benjamin

    Bonjour Sébastian, merci pour ce point très clair. Le choix de certains producteurs de se positionner en Vins de France rappelle un peu celui des producteurs bio qui ne souhaitent pas de certification, et ainsi éviter les contraintes et le manque de libertés. Mais il est vrai que d’excellents produits existent en VDF.

    repondre message


Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Château du Cèdre


Santa Duc


Champagne Paul Lebrun


Le Clos l’Abbé


Parler vin avec les mains


Champagne J.Vignier


Pierre Cros





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS