Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

Pinot noir le vieux – 2003 le premier millésime de Pierre Cros

19 juin 2013, par Sebastian Nickel

A l’ouverture de la bouteille je suis perplexe et je crois m’être trompé de vin. Je retourne fouiller dans mes cartons, mais il n’y a pas d’erreur, c’est bien le premier millésime du Pinot noir de Pierre Cros. Pour explication : le premier millésime mis en bouteille de ce vin était 2003. Une micro-cuvée, 3 barriques seulement, que Pierre a lancé presque en même temps que son Grenache. Au début, les deux bouteilles étaient habillées avec la même étiquette « Pierre-Henry ». Seule différence : affichage du millésime et de l’AOC Minervois pour le Grenache, Vin de Table sans millésime pour le Pinot. Depuis, le Grenache est resté « Pierre Henry », tandis que le Pinot fait partie de la gamme de vins de table « La Liberté » de Pierre Cros, avec les cuvées Touriga nacional et Nebbiolo.

Retour à la dégustation. C’est donc bien le Pinot noir 2003 que j’ai dans le verre, d’un millésime souvent décrié comme avoir été trop chaud pour donner de bons vins. Surtout en Pinot… La preuve du contraire se trouve dans mon verre : une belle couleur grenat tuilé, un nez intense et élégant avec des raisin de Corinthe, de l’abricot sec, du bois cèdre, des bâtons de réglisse, du kirsch, une soupçon de mentholé... Mon nez reste collé au verre !
En bouche c’est encore mieux. Le vin est fluide et frais, rafraichissant même, et étonnamment structuré. Des tanins droits et veloutés avec un grain très fin. Beaucoup de douceur, un léger côté sucré et la même palette d’arômes qu’au nez, les épices et du cacao en plus.

Le lendemain, la même magie gustative, avec une palette aromatique élargie de miel au thym et du tabac blond. Un rien plus oxydatif (c’est du Pinot quand même…), mais c’est aucunement gênant.

Les arômes et l’élégante puissance du vin m’ont fait penser au début de m’être trompé de « Pierre-Henry ». Ce n’est pas la première fois que je trouve des ressemblances aromatiques et gustatives entre un vieux Grenache et un vieux Pinot noir. Alors, Grenache le Pinot noir du sud, ou Pinot noir le Grenache du Nord ?

Je ne sais pas, mais une chose est certaine : ce Pinot noir sudiste est, c’est un grand vin d’un grand millésime…



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Champagne J.Vignier


Santa Duc


Parler vin avec les mains


Pierre Cros


Champagne Paul Lebrun


Château du Cèdre


Le Clos l’Abbé





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS