Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

Le GC 2001 du Château du Cèdre à Cahors… Du très, très Grand Cru !

4 décembre 2015, par Sebastian Nickel

cedre GC
Gagnons du temps et ne parlons pas de la couleur de ce pur Malbec de Cahors. Il est noir… What else ? Le nez en revanche mérite que l’on y passe un peu plus de temps. Au premier abord, il est marqué par la fraîcheur, évoquant l’automne : sous-bois, champignons, quelques fruits secs et de la griotte. Vin de garde et de patience, il est lent au démarrage et appelle la carafe, malgré son âge avancé. Sans carafe, je conseille de le déboucher deux à trois heures avant, car c’est bien le temps qu’il lui faut pour déployer son parfum à pleine puissance.

La griotte persiste, tandis que le sous-bois se met en retrait, derrière une multitude d’épices (poivre, bois de cèdre, laurier), de fruits noirs bien mûrs (mûre, cassis), de fruits secs (figue, noisette) et de biscuit. Ce qui m’impressionne dans ce bouquet, ce n’est pas seulement la complexité instantanée que l’on découvre le nez au-dessus du verre, mais également sa complexité évolutive, ce changement perpétuel des nuances, à chaque fois que l’on y revient.

En bouche c’est sérieux. Le palais se fait cadrer par la minéralité et par un impressionnant bataillon de tanins. Mais n’ayez pas peur, ce sont des tanins polis et avenants, dotés d’une grande finesse tactile. Aucune dureté, aucune âpreté.
Il faut admettre qu’ils sont bien accompagnés par une certaine rondeur qui caresse la langue, puis les arômes, toujours les arômes…

Excellent, voire monumental aujourd’hui, à aucun moment ce vin cherche à cacher son formidable potentiel de garde. De jolies dégustations en vue pour les années à venir.

ACCOMPAGNEMENT CARNIVORE : Ce vin cherche du canard, pourquoi pas laqué, accompagné de riz basmati et de quelques aubergines mijotées aux champignons noirs. Plus classique : une entrecôte sauce vigneronne, une purée de pommes de terre truffée, des pousses d’épinard sautées…

ACCOMPAGNEMENT HERBIVORE : Gardez le purée de pommes de terre truffée et faites-en un Hachis Parmentier végétarien. Autre option, des ravioles au parmesan, accompagnées de pleurotes sautées avec des oignions doux et des tomates séchées.



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Parler vin avec les mains


Champagne J.Vignier


Château du Cèdre


Champagne Paul Lebrun


Le Clos l’Abbé


Pierre Cros


Santa Duc





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS