Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

Hubert Soreau explique les travaux en vert dans le Clos l’Abbé

24 novembre 2014, par Sebastian Nickel

Je sui salarié viticole et vigneron. J’exploite une superficie de 75 ares. Pour les travaux en vert, je fais l’ébourgeonnage, les relevages et les palissages. J’essaye de maintenir mon objectif de rendement par la taille et l’ébourgeonnage.

JPEG - 156 ko
Champagne Clos l’Abbé

Les travaux en vert sont extrêmement importants. Ils favorisent le flux de sève vers les brins fructifères, permettent d’enlever les rameaux inutiles, évitent les entassements de végétation et apportent une bonne aération au feuillage. Ce qu’il faut souligner aussi, c’est que ces travaux en vert apportent un gain de temps précieux pour la taille d’hiver. Ils évitent ainsi de faire des plaies de taille et des cônes de dessiccation lorsque l’on taille.

Pour guider le feuillage, je fais deux relevages. Ensuite, je passe dans mes parcelles pour le palissage qui a pour but d’organiser la végétation pour éviter les entassements de végétation et limiter ainsi le développement des maladies fongiques de Lavigne. Je maintiens un palissage à l’ancienne. C’est à dire que je sépare chaque brin de la vigne ainsi que chaque pied avec des agrafes. J’équilibre ainsi la végétation , je lui apporte lumière et aération. Enfin, je passe dans mes parcelles pour écimer et rogner. Je ne fais jamais d’éclaircissage. D’ailleurs, c’est peu pratique en Champagne, sauf dans les parcelles très vigoureuses.



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Champagne J.Vignier


Pierre Cros


Parler vin avec les mains


Le Clos l’Abbé


Château du Cèdre


Santa Duc


Champagne Paul Lebrun





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS