Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

70 ares de Piemont au cœur du Minervois – Le Nebbiolo de Pierre Cros

14 février 2012, par Sebastian Nickel

Vigne déracinée, ou non, vigne émigrée plutôt, car vraisemblablement elle se sent bien dans sa terre d’accueil : sur les premières terrasses de l’Aude, le terroir des Aspres, sec et caillouteux, entre Montagne Noir et Montagne d’Alaric, entouré de pins parasol, de chênes truffiers, d’amandiers, voisin de vignes autochtones de Carignan, de Grenache, de Cinsault, mais également de puissantes Syrah et d’autres étrangers comme un Touriga nacional portugais et un Pinot noir bourguignon…

Sur l’étiquette ce vin revendique la liberté de choix d’être venu s’installer en France, et porte la mention « Vin de Table » comme des véritables lettres de noblesse. Dans le verre, il réussi avec bravoure le grand écart entre ses origines piémontaises et ce terroir méditerranéen, léger et profond à la fois, le corps d’une danseuse et les jambes solides d’un paysan, profondément enfouillés dans les cailloux du Minervois.

D’une couleur mauve claire, son bouquet se partage entre les cerises murs et croquants, du nougat et des notes de fumé, de châtaigne et se montre légèrement faisandé au premier approche. Sa fraîcheur est surprenante, les tanins, faibles en quantité, montrent beaucoup de finesse malgré leurs jeunesse et donnent un jolie relief à la bouche.

Un vin lié et cohérent, familier et un peu exotique à la fois, comme si il parlait un bon français, mêlé au charmant accent italien…



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Château du Cèdre


Pierre Cros


Champagne J.Vignier


Champagne Paul Lebrun


Le Clos l’Abbé


Santa Duc


Parler vin avec les mains





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS