Paroles de vignerons - Vinparleur - Winzer talk

15 millions d’années plus 6 ans... Repos du sol au Domaine de l’Arjolle

27 juin 2011, par Domaine de l’Arjolle

La plupart des parcelles du domaine de l’Arjolle se situent dans un vaste bassin du miocène formé il y a 15 millions d’années.
A cette époque du tertiaire, la Méditerranée, largement ouverte à tous les océans, couvre Pouzolles d’une eau chaude et peu profonde.

Ce remplissage marin atteint son paroxysme au cours des plus hauts niveaux de la mer (environ 14Ma), les apports de sédiments deviennent importants et sont constitués d’alternance de limons argileux et de sable, ils sont identifiés sous le terme de « molasse ».
Une ambiance lacustre s’installe à la suite d’une première régression de la mer et l’on peut observer encore aujourd’hui à l’affleurement de l’ancien rivage des gisements d’huîtres géantes de plusieurs dizaines de centimètres.

Charles from Domaine Arjolle

Quand on creuse une parcelle de vigne comme celle de la photo, acquise il y a six ans, et que l’on traverse la couche de terre beige-ocre à dominante sableuse, on arrive rapidement à la roche mère formée de dalle gréseuse. La partie qui nous intéresse est le sol issu de la dégradation de la roche par les lichens, les mousses et les plantes herbacées sur lequel nous pouvons installer un vignoble mais avant de planter nous avons cherché à améliorer les qualités agronomiques de ce sol. Les qualités recherchées sont, une bonne résistance à l’érosion et une porosité performante pour assurer une rétention maximale des pluies hivernales.

Deux solutions pour atteindre nos objectifs :

  • Soit par un sous solage profond avec un outil tracté qui descend à un mètre dans le sol. C’est la solution la plus rapide mais elle n’amène pas une solution durable.
  • Soit un repos de la parcelle de 7 à 9 ans avec un apport de compost et la mise en place d’une couverture végétale qui au gré des cycles des plantes installées vont améliorer la vie biologique du sol et ses qualités agronomiques.

C’est la seconde solution que nous avons choisit et au bout de 6 année nous pouvons déjà observer une bonne texture grumeleuse dans les premiers centimètres du sol ainsi qu’une quantité importante de racines d’herbe qui descendent jusqu’à 90 centimètre de profondeur.

Cette banquette de molasse du miocène est un endroit idéal pour y installer une vigne de cépage blanc comme du viognier, muscat ou sauvignon. Ces cépages s’expriment bien sur ces sols calcaires dans un espace bien aéré. Nous pouvons donc envisager une plantation d’ici deux à trois ans.



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?


Château du Cèdre


Le Clos l’Abbé


Parler vin avec les mains


Champagne J.Vignier


Champagne Paul Lebrun


Pierre Cros


Santa Duc





   

Agenda

Chargement de l'Agenda...

| Mentions légales | Suivre la vie du site RSS