J’ai longtemps hésité avant de présenter le Domaine Pierre Cros et ses vins. Peut-être par pudeur ou tout simplement par peur d’être maladroit…

Puis j’en ai eu assez d’entendre des intégristes de tout bord expliquer ce qui est bien ou pas et je suis arrivé à la conclusion suivante :

Je suis sans doute le mieux placé pour parler
du Domaine Pierre CROS et de ses vins. 


Je ne vous parlerai pas de la civilisation des Romains, des Moines ou des Seigneurs qui auraient pu cultiver la vigne à Badens avant moi… Je ne vous parlerai pas non plus de « ce Terroir de feu ». Car il n’existe que par la main de l’homme…

Je n’ai pas non plus la prétention de vous apprendre comment déguster les vins… quand … avec quoi… ou (pourquoi pas) avec qui… !

J’aimerai juste préciser certains points qui dans le monde actuel du vin ont à mes yeux leur importance. Vous expliquer par exemple que je suis avant tout un Paysan, un cul terreux peut être un peu bourru avec mes certitudes - et mes doutes aussi - mais dans tous les cas un homme entier. Un homme fier de ces racines, fier de rrrrouler les rrrr comme les gens du « pays »…


Au Domaine Pierre Cros on n’est pas vigneron de Père en Fils…

Mon grand-père Marius, puis mon père Henry, s’ils possédaient quelques parcelles de vignes, étaient avant tout les boulangers de Badens.

Des Hommes qui aimaient leur métier et qui partaient livrer le pain chaque matin par n’importe quel temps dans les campagnes avoisinantes. Ils m’ont appris le respect du client, de TOUS les clients, et la passion du travail bien fait.



Au Domaine Pierre CROS on n’a pas étudié l’œnologie à l’école.

Je n’ai pas non plus suivi de stage chez des vignerons stars. Mes stars a moi, celles qui m’ont appris vers la fin des années 70 les gestes essentiels du vigneron – bêcher, greffer, tailler, vendanger – je les appelais Mamie et Bon Papa.
Ils savaient, croyez moi, de quoi ils parlaient, mais pourtant ce qu’ils m’ont appris de mieux, c’est l’humilité…



Au Domaine Pierre CROS pas de cheval pour labourer les sols…

Pas de préparation maison à base de plantes ou de poudre de perlin-pinpin pour traiter les vignes. Pas de magie dans la cave et même s’il m’arrive de temps en temps d’avoir la tête dans les étoiles, je ne parle pas souvent de la lune…
J’ai bien les pieds sur terre et j’ai compris – avant que cela ne devienne une mode ou un lobby commercial – qu’il suffisait d’observer, d’aimer et de respecter ce formidable héritage laissé par les anciens, de sentir et de comprendre ce terroir pour exalter l’essence… Pas besoin de beau discours ni de macaron sur mes bouteilles - juste rester vrai…



Le Domaine Pierre CROS s’étend sur une cinquantaine d’hectares

Mais la moitié seulement est plantée en vignes. L’autre partie est constituée de garrigues bien sûr, mais aussi d’amandiers, d’oliviers et de chênes truffiers ; des plantations qui sont parfois l’occasion de rencontres et d’échanges avec les enfants des écoles de Badens pour leur transmettre cet amour de la nature. Leur expliquer que cette diversité favorise d’abord la beauté des paysages, puis, suivant les saisons, procure une complexité de parfums et d’arômes que l’on trouvera ensuite dans les vins du Domaine.

SPIP | Se connecter | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0